Comment supprimer un pont thermique ?

Les ponts thermiques sont présents naturellement dans une maison. Il s’agit des points faibles thermiques d’une construction où l’isolation effectuée est moindre ou inexistante. Un pont thermique peut engendrer une perte de chaleur jusqu’à 40 % au sein d’un logement et provoquer des dégâts dus à la condensation générée. Ce sont comme des fuites qu’il faut alors combler. Au sein d’une passoire thermique, la mauvaise isolation crée de nombreux ponts thermiques. Les traiter et réaliser une rénovation énergétique est indispensable afin d’améliorer la consommation en énergie de l’habitation. Mais comment supprimer un pont thermique ?

Il existe trois manières principales pour supprimer un pont thermique, chacune ayant fait ses preuves :

  1. Créer une barrière isolante à l’aide de rupteurs de ponts thermiques.
  2. Réduire la section du passage de la chaleur.
  3. Allonger le parcours de l’échange d’air.
Supprimer un pont thermique
Les ponts thermiques doivent être impérativement supprimés pour assurer une bonne isolation.

Comment se forment les ponts thermiques ?

Les ponts thermiques linéaires entre deux surfaces

Il existe deux types de ponts thermiques au sein d’un logement. D’abord, les ponts thermiques linéaires qui se situent le plus souvent au niveau des changements de plans. Ils sont le plus souvent situés :

  • Entre un mur et le plafond
  • À la jonction entre deux murs
  • À l’intersection entre deux types de parois comme la menuiserie d’une fenêtre et un mur.

Les ponts thermiques intégrés ou ponctuels

Les ponts thermiques nommés intégrés ou ponctuels sont générés par des éléments de fixation des isolants ou bien par des ossatures secondaires. Ce peut être une ossature métallique ou encore une poutrelle en béton.

Comment repérer les ponts thermiques ?

Les ponts thermiques se repèrent à l’aide d’un thermogramme. Une caméra infrarouge scanne le logement à l’intérieur et à l’extérieur.

Sur le visuel extérieur, les couleurs froides du bleu au violet sont une bonne indication. L’air extérieur est plus froid que celui à l’intérieur et donc il n’y a pas d’échange de chaleur. Par contre, distinguer des couleurs chaudes est plus inquiétant. Les points faibles de l’isolation – les ponts thermiques donc – apparaissent en rouge. Cela indique que de la chaleur s’échappe de l’intérieur du logement.

Sur le visuel intérieur, c’est logiquement le contraire qui doit se produire. Il est préférable d’y percevoir des couleurs chaudes comme le rouge, l’orange et le jaune qui témoignent du confort thermique qui règne dans les pièces. Les teintes plus froides montrent une entrée de fraîcheur et donc identifient un pont thermique qu’il faut supprimer.

Comment supprimer un pont thermique de son logement ?

Le traitement appliqué au pont thermique dépend avant tout de son origine ainsi que du mode de construction du logement. Il existe trois façons principales de supprimer un pont thermique. Pour une action plus efficace, elles peuvent être combinées.

Créer une barrière isolante pour éviter les échanges de chaleur

La première façon de supprimer un pont thermique est simplement de créer une barrière isolante au niveau du passage de la chaleur. Il est possible d’utiliser un rupteur de pont thermique. Pour cela, il faut choisir un matériau isolant avec une puissante performance d’isolation comme des panneaux de polystyrène, de liège, de chanvre ou encore de laine de verre ou de roche. Celui-ci est couplé à une armature afin d’assurer la solidité du rupteur.

Réduire la section du passage de la chaleur pour supprimer le pont thermique

Réduire la section du passage de la chaleur est une autre solution. Lors de l’isolation des sols, il s‘agit par exemple de poser un plancher sur entrevous isolants, limitant ainsi le passage de la chaleur à la dalle de compression au lieu de toute l’épaisseur du plancher en question. Des limiteurs de ponts thermiques peuvent encore améliorer le résultat obtenu, bloquant l’air encore plus en amont.

Allonger le parcours de l’échange thermique lorsqu’il n’est pas possible de supprimer le pont thermique

Il se peut parfois que le pont thermique ne puisse pas être supprimé. Dans ce cas, mieux vaut alors rallonger son parcours grâce à des alliées comme les planelles isolantes. Ces briques sont remplies d’isolant, généralement du polyuréthane ou du polyester, ce qui réduit drastiquement les déperditions. Autre solution : ajouter une couche d’isolant au mur pour complexifier le passage de l’air au niveau des ponts thermiques et éviter leur propagation.

En savoir plus sur les passoires thermiques et les travaux de rénovation thermique :