Quel chauffage alternatif choisir pour optimiser sa consommation d’énergie ?

Se chauffer autrement est devenu une priorité pour de nombreux foyers qui ont vu leur facture d’énergie fossile augmenter. Par raison économique, de plus en plus de particuliers souhaitent passer à un chauffage alternatif et optimiser ainsi la consommation d’énergie de leur logement grâce une meilleure sobriété énergétique. C’est aussi une réponse à une urgence écologique toujours plus pesante. Le chauffage individuel est particulièrement concerné car il émet une importante quantité de gaz à effet de serre.

Fioul, gaz ou encore électricité peuvent être facilement remplacés ou complétés par des énergies alternatives comme le bois, les pompes à chaleur ou le chauffage solaire. Ces solutions de chauffage alternatif permettent de conserver le même confort intérieur tout en polluant moins.

Chauffage alternatif
Un chauffage solaire faisant office de chauffage alternatif

Quels critères prendre en compte pour choisir un chauffage alternatif ?

Avant de faire son choix entre bois, solaire ou pompes à chaleur, il faut prendre en compte les besoins du foyer et les capacités du logement. Ainsi, divers critères sont à considérer avant d’opter pour une solution :

  1. L’utilisation qu’il sera faite du système : appoint ou pas, couplé avec une production d’eau chaude ou non.
  2. L’approvisionnement énergétique du territoire sur lequel est localisé le logement.
  3. Les conditions météorologiques de la zone d’habitation.
  4. La conception et l’isolation de la maison qui doivent être optimisées afin de limiter les pertes de chaleur et que le système fonctionne avec une performance énergétique optimale.
  5. Le coût de l’investissement.
  6. L’évolution du prix de l’énergie à surveiller pour faire le meilleur choix.
  7. La rentabilité de l’installation, conditionnée notamment par le prix de l’énergie.
  8. Le confort octroyé par le système de chauffage alternatif.

L’ensemble de ces éléments sont utiles pour choisir le meilleur chauffage alternatif pour son foyer.

Se chauffer au bois, un combustible renouvelable

Pourquoi le bois est-il un chauffage alternatif préférable aux énergies fossiles ?

Le bois est une source d’énergie très ancienne. Issu de la photosynthèse, il est produit et stocké à partir de l’énergie solaire. Les systèmes de chauffage utilisant le bois ont évolué : ils permettent aujourd’hui de chauffer trois à six fois plus qu’il y a 50 ans avec la même quantité de bois. Ils suscitent donc de plus en plus un nouvel intérêt. Lorsqu’il brûle, le bois dégage la même quantité de dioxyde de carbone que s’il se décomposait dans la forêt : le bilan carbone émis est donc neutre. La combustion imparfaite du bois dans les cheminées peut cependant polluer, notamment dans les cheminées et lorsque le système est ancien.

Quels sont les systèmes de chauffage alternatif au bois ?

Il existe différents systèmes à installer lorsque l’on décide de se chauffer au bois. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients. Il existe :

Les poêles turbo qui utilisent le principe de double combustion. Cela augmente leur capacité de chauffage de 15 à 20%. Ce sont des appareils indépendants et de petite puissance qui évacuent la chaleur vers d’autres parties de la maison. Les modèles modernes consomment moitié moins de bois que les anciens fourneaux. Les poêles turbo fonctionnent avec des bûches de bois ou des granulés de bois.

Les poêles de masse reposent sur le principe de l’inertie. Une grande partie de la chaleur est stockée au sein des briques, de la faïence ou des pierres qui constituent le foyer. Elle se diffuse ensuite doucement au fur et à mesure dans la pièce grâce à l’inertie de ces matériaux. La partie restante de la chaleur est émise directement dans l’atmosphère. Les poêles de masse sont des chauffages alternatifs particulièrement adaptés aux pièces de vie.

Les inserts et foyers fermés sont deux systèmes combinés à une cheminée. Le premier est implanté dans une cheminée existante et le second est un poêle intégré à la cheminée. Ils conservent ainsi tous deux l’aspect esthétique et convivial d’une cheminée tout en consommant trois à six fois moins. Le positionnement doit être central afin que la chaleur puisse se répandre de façon optimale. Ce système demande peu d’investissement et possède un faible coût de fonctionnement.

Les poêles à granulés de bois s’installent en général en complément d’une installation existante. Ils peuvent tout de même assurer 30 à 70% de la consommation annuelle d’un foyer. Certains d’entre eux sont programmables, ce qui optimise leur rendement. En période froide, il suffit de les alimenter en granulés seulement deux à quatre fois par semaine.

Les chaudières à bois peuvent couvrir jusqu’à 110% des besoins en chauffage d’une famille. Mais lors du choix d’une chaudière, mieux vaut sous-dimensionner sa puissance. Cela permet de réaliser d’importantes économies, quitte à privilégier une solution d’appoint. Un professionnel qualifié pourra indiquer précisément pour quelles dimensions de chaudière il faut opter en fonction de la composition et des habitudes du foyer.

Le solaire, une énergie renouvelable pour un mode de chauffage alternatif performant

Quels sont les avantages de se chauffer au solaire ?

Le solaire est une source d’énergie renouvelable à la fois gratuite et inépuisable. Les capteurs solaires installés généralement sur le toit d’une maison captent la chaleur du soleil et la stocke pour produire de l’eau chaude et alimenter le système de chauffage de la maison. Lorsqu’il n’y a pas de soleil, une source d’énergie complémentaire prend le relais. Il est important de calibrer l’installation au plus juste afin de ne pas entraîner de pertes d’énergie. En plus de ne nécessiter aucune infrastructure de transport pour l’approvisionnement et le fonctionnement du système, le chauffage solaire peut être installé dans toutes les régions de France, notamment au Nord. En effet, les températures plus fraîches de cette région font que les économies réalisées à Strasbourg grâce à ce chauffage alternatif seront plus importantes qu’à Marseille où les besoins sont moindres.

Comment se chauffer avec l’énergie solaire ?

Il existe deux façons principales de se chauffer au soleil :

  • En installant un capteur géant. Celui-ci transmet de l’énergie à un plancher chauffant qui diffuse progressivement une température agréable dans la maison.
  • Grâce à un système plus complexe composé toujours de capteurs sur le toit mais relié ici à une réserve d’eau qui stocke l’énergie. Celle-ci est ensuite redistribuée aux radiateurs de la maison. Cette technique est appelée “Système Solaire Combiné” (SSC).

Ces deux méthodes doivent être complétées par un système de chauffage d’appoint souvent électrique. Celui-ci prend le relais lorsque le mauvais temps est au rendez-vous.

Les pompes à chaleur, un chauffage alternatif qui fonctionne grâce aux calories de l’air ou du sol

Enfin, il est possible de passer à un chauffage alternatif plus écologique et économique pour son logement en optant pour un système de pompes à chaleur.

Comment capter la chaleur présente dans l’air ?

Les pompes à chaleur à air s’appuient sur l’aérothermie. Elles récupèrent les calories présentes dans l’air extérieur qu’elles transforment en énergie. Plus précisément, un fluide frigorigène capte les calories, un évaporateur présent dans le système de chauffage alternatif le transforme en gaz, un compresseur le fait monter en température. La chaleur est ensuite transmise au circuit de chauffage par le condenseur. Puis le fluide frigorigène se refroidit et donc se liquéfie avant de recommencer l’opération.

Si les pompes à chaleur à air sont efficaces, elles ont toutefois besoin d’un chauffage d’appoint pour leur porter main forte en hiver afin que le logement conserve une température agréable lorsque le thermostat devient négatif.

Comment récupérer la chaleur présente dans le sol ?

Certaines pompes à chaleur ont la capacité de pouvoir récupérer la chaleur du sol. Elles s’appuient sur la géothermie. Le système est très efficace puisqu’il peut couvrir totalement les besoins d’un foyer. Les capteurs sont placés sous terre : en profondeur, le sol est plus chaud en toutes saisons. Les pompes à chaleur peuvent présenter des capteurs horizontaux ou verticaux.

  • Les capteurs horizontaux ne descendent pas en profondeur mais occupent une surface importante afin de capter le plus de chaleur possible. Ainsi, il n’est pas possible de planter d’arbres sur cette zone. Ils sont donc plutôt réservés aux propriétaires possédant un grand terrain.
  • Les capteurs verticaux impliquent un forage profond. De cette manière, ils récupèrent autant d’énergie que s’ils étaient posés à la verticale.
  • À cause des travaux qu’il est nécessaire d’entreprendre pour installer ce chauffage alternatif, les pompes à chaleur qui captent les calories du sol sont surtout proposées lors de constructions neuves et rarement lors d’une rénovation.

Nos autres guides sur la sobriété énergétique :