Isolation thermique extérieure : avantages, inconvénients et techniques

L’isolation thermique extérieure (ou ITE) est particulièrement efficace pour optimiser rapidement la consommation énergétique d’un logement. Ici, contrairement à l’isolation thermique par l’intérieur, la notion d’épaisseur n’entre pas en compte puisque la surface habitable n’est pas diminuée. La latitude est donc plus grande pour les possibilités de mise en œuvre et le choix des isolants. Seule la modification de l’aspect extérieur doit être prise en compte et anticipée. Ainsi, l’isolation thermique extérieure est particulièrement plébiscitée lors d’une rénovation globale d’une maison et se justifie pleinement pour une passoire thermique. Même si la réalisation est plus onéreuse que l’isolation par l’intérieur, diverses aides financières, notamment pour des bouquets de travaux, sont disponibles.

Il est possible de réaliser une isolation thermique extérieure des murs d’une maison en utilisant de l’enduit isolant ou des bardages rapportés sur ossature secondaire. Pour une isolation par l’extérieur de la toiture, il est possible d’employer la technique du sarking ou de recourir à des panneaux de toiture.

Focus sur les avantages et les inconvénients de ces méthodes d’isolation extérieure.

Isolation thermique extérieure
L’isolation thermique extérieure représente une des meilleures solutions pour isoler sa maison.

L’isolation thermique extérieure des murs

Quels sont les avantages et les inconvénients d’une isolation des murs par l’extérieur ?

Une isolation thermique des murs par l’extérieur présente quelques avantages notables pour les occupants :

  • L’isolant est placé sur la face extérieure du mur donc il n’y a pas de perte de place à l’intérieur du logement.
  • L’inertie du mur est conservée et même optimisée puisque l’isolant placé à l’extérieur empêche la paroi de chauffer ou de se refroidir trop vite.
  • Il n’y pas de risque de condensation interne.
  • Les ponts thermiques sont efficacement supprimés.

Côté inconvénients, il faut savoir que la pose de l’isolant à l’extérieur modifie l’aspect de la maison. Choisir des matériaux de qualité pour réaliser les travaux est donc primordial. Cela entraîne un coût assez onéreux de l’opération et l’intervention nécessaire d’un professionnel.

L’isolation thermique extérieure des murs avec de l’enduit

Une des techniques répandues est de fixer l’isolant à la paroi extérieure à l’aide de collage par mortier-colle ou par fixation mécanique sur la façade à l’aide de chevilles. Un enduit d’accrochage est appliqué sur l’isolant en panneaux, puis un treillis d’armature en fibres de verre. Une couche de fond égalise la surface puis l’enduit de finition vient finaliser la technique.

Les isolants utilisés couramment pour cette méthode d’isolation thermique extérieure des murs sont :

  • Le polystyrène expansé
  • Les laines de roche compressées
  • Les panneaux de fibres de bois

L’enduit présente le désavantage d’être sensible aux chocs, il faut donc éviter cette méthode si la maison possède une ou plusieurs façades sur la voie publique.

Les bardages rapportés sur ossature secondaire pour isoler thermiquement un mur par l’extérieur

Un bardage rapporté qualifie un système de revêtement extérieur des parois incluant un habillage extérieur et une ossature faisant office de support. Dans l’espace créé par l’ossature, un matériau isolant peut y être positionné. Les bardages traditionnels sont généralement constitués de bois et d’un système de fixation avec des vis, des chevilles, etc. Les bardages modernes présentent une ossature plutôt métallique.

Les matériaux isolants choisis pour cette technique sont des laines minérales ou bien des panneaux en fibres de bois qui ne craignent pas l’humidité.

L’isolation thermique extérieure de la toiture

En quoi consiste le sarking ?

Les combles d’une maison, notamment ceux aménageables, sont isolables par l’extérieur. Ce procédé est nommé le sarking et est envisageable lorsqu’une rénovation totale de la toiture est nécessaire. Qui plus est, seules les charpentes traditionnelles sont concernées. Il s’agit de fixer de façon mécanique un platelage sur les chevrons du côté extérieur de la toiture. Cette surcouche est constituée au choix :

  • De plaques hydrofuges
  • De panneaux de particules
  • De contreplaqué
  • De bois massif.

Il est doublé d’un pare-vapeur et d’un isolant thermique constitué au minimum de deux couches entrecroisées. Il s’agit le plus souvent :

  • De laine minérale
  • De polystyrène extrudé
  • De polyuréthane
  • De verre cellulaire
  • De panneaux de fibres de bois.

Un contre-chevronnage est vissé sur l’isolant pour assurer la bonne ventilation de la toiture. Les liteaux ou un écran de sous toiture sont aussi nécessaires pour assurer la mise en œuvre de la couverture.

Quels sont les avantages et les inconvénients du sarking ?

L’avantage principal du sarking est que l’espace des combles est totalement libéré. La hauteur sous charpente n’est pas impactée. De même, la possibilité de ponts thermiques est nettement diminuée et une isolation acoustique est aussi possible avec la pose d’un isolant fibreux.
L’isolation thermique extérieure des combles avec des panneaux de toiture
Cette autre solution d’isolation thermique extérieure nécessite des panneaux de toiture. Deux types de panneaux sont à distinguer :

Les caissons chevronnés se composent d’une sous-face décorative qui sera le plafond des combles, de deux ou trois chevrons ainsi qu’un matériau isolant. Un espace est toujours à prévoir pour la ventilation de la toiture. La pose des caissons doit être très soignée afin d’éviter la formation de ponts thermiques. Mais il reste très difficile d’isoler les chevrons où des fuites de chaleur peuvent persister.

Les panneaux sandwichs comprennent un isolant thermique positionné entre deux parements. L’un d’entre eux se retrouve côté combles, l’autre côté toiture. Pour soigner l’apparence intérieure, des revêtements comme des plaques de plâtre hydrofuges, des panneaux de particules, du contre-plaqué ou bien du lambris peuvent être posés.

Quels avantages et inconvénients pour l’isolation extérieure avec des panneaux de toiture ?

Ces systèmes sont simples à mettre en place, n’impactent pas le volume interne des combles et l’isolation extérieure ainsi que le revêtement peuvent être réalisés en une journée. Toutefois, il faut noter que les isolants utilisés sont ceux issus des produits industrialisés classiques comme les laines minérales ou encore les plastiques alvéolaires.

En savoir plus sur les passoires thermiques et les travaux de rénovation thermique :