Quel est le meilleur isolant thermique pour une rénovation énergétique ?

Les isolants thermiques sont essentiels pour réaliser une rénovation énergétique d’une passoire thermique. En protégeant le logement des variations de températures extérieures, ils améliorent sa performance thermique et optimisent la consommation d’énergie du foyer qui y vit. Les isolants se répartissent en trois principales catégories : les isolants rapportés, les isolants minéraux et les isolants à base végétale ou animale. Chacun des matériaux isolants ont leurs propres caractéristiques et spécificités. Inertie, résistance au feu et à l’eau, capacité à isoler le son ou non… Chaque isolant thermique possède ses propres avantages et inconvénients. Pour faire un choix, il faut donc prendre en compte et comparer à la fois : leur performance, leur épaisseur, leur conductivité thermique, leur domaine d’emploi, leurs prix et leurs caractéristiques diverses.

Cependant, la performance thermique d’un isolant est exprimée dans une mesure unique : le coefficient de conductivité thermique (W/m.K). De cette manière, leur capacité à isoler thermiquement peut être mesurée et comparée. Plus celui-ci est petit, plus la capacité du matériau à isoler est puissante.

Le meilleur isolant thermique parmi les isolants rapportés est la mousse de polyuréthane avec son coefficient de conductivité thermique variant de 0,022 à 0,027 W/m.K. Le meilleur isolant thermique dans la catégorie des minéraux est la laine de verre avec une performance allant de 0,030 à 0,040 W/m.K. et le meilleur isolant thermique végétal est le liège expansé affichant un coefficient de 0,032 à 0,045 W/m.K.

Meilleur isolant thermique
La laine de verre, tout comme la mousse de polyuréthane et le liège expansé, est un des meilleurs isolants thermiques

La mousse de polyuréthane, meilleur isolant thermique synthétique

Comment est fabriquée la mousse de polyuréthane ?

Le polyuréthane est obtenu à partir du mélange entre trois composants chimiques : un polyol, un isocyanate et un agent d’expansion. On le retrouve ainsi dans le commerce sous forme de panneaux moussés entre deux feuilles de kraft ou encore d’aluminium qui assurent l’étanchéité à l’air et conservent ses performances thermiques.

Quels sont les avantages et les inconvénients du polyuréthane ?
La mousse de polyuréthane est insensible à l’eau et imperméable à la vapeur d’eau. Le matériau supporte aussi très bien la compression. Cependant, la fabrication chimique de la mousse requiert beaucoup d’énergie grise. Les performances en isolation acoustique du polyuréthane sont aussi très mauvaises.

Comment la mousse de polyuréthane est utilisée dans les travaux d’isolation ?

La mousse de polyuréthane est utilisée pour l’isolation des toitures. On la retrouve alors sous forme de panneaux et de caissons chevronnés. Les professionnels y ont aussi recours pour les travaux importants nécessitant une bonne isolation comme l’isolation des toitures-terrasses, des sols et le doublage des murs.

La laine de verre, meilleur isolant thermique minéral

Comment est obtenue la laine de verre ?

La laine de verre est le résultat d’une fusion, d’un fibrage et d’une polymérisation du silice (sable) et de verre de récupération. Elle est composée à 90% de fibres.

Quels sont les avantages et les inconvénients de la laine de verre ?

Si elle n’est pas classée comme un cancérigène, la laine de verre possède des fibres qui, présentes dans l’air, peuvent provoquer des irritations des yeux, de la peau et des voies respiratoires supérieures. Lésions, rougeurs et démangeaisons sont aussi à prévoir si elles entrent en contact avec la peau. Ainsi, lors de sa pose, il faut obligatoirement porter une casquette, des lunettes de protection et des gants. Malgré ces inconvénients notables, la laine de verre est recyclable et présente un bilan écologique raisonnable lors de sa fabrication.

Elle est incombustible et résiste à une chaleur jusqu’à 800°C. Ses performances acoustiques sont aussi très bonnes. Qui plus est, la laine de verre ne se tasse pas avec le temps.

Comment la laine de verre est utilisée dans les travaux d’isolation thermique ?

La laine de verre est commercialisée sous toutes les formes : rouleaux, panneaux, vrac, complexes isolants, etc. De cette manière, elle s’utilise pour l’isolation de la toiture, des combles perdus, pour des travaux d’isolation extérieure des murs et du plancher.

Le liège, meilleur isolant thermique végétal

Comment est obtenu le liège ?

Le liège est issu de l’écorce de l’arbre le chêne-liège. Il est ensuite soit broyé puis mélangé à un liant écologique pour obtenir du liège aggloméré ou cuit à haute température avec de la vapeur d’eau pour obtenir du liège expansé. C’est une méthode totalement naturelle qui fait du liège un matériau réputé comme étant écologique.

Quels sont les avantages et les inconvénients du liège ?

Le liège possède une très bonne inertie avec une période de déphasage supérieure à une dizaine d’heures. Il n’est ni propagateur de flammes, ni combustible. Il peut même résister à une température de plus de 120°C. Ce matériau isolant est imputrescible et résiste très bien à l’eau. Il est aussi protégé des insectes et des rongeurs. Seule ombre au tableau : son coût qui est assez élevé à l’achat.

Comment le liège est utilisé dans les travaux d’isolation ?

On le retrouve dans le commerce sous forme de plaques, de dalles ou de rouleaux. Des granulés sont aussi disponibles pour une isolation des combles perdus par l’intérieur. Sinon, il s’utilise pour l’isolation thermique des planchers, des murs et des toitures.

Classement des meilleurs isolants thermiques pour la rénovation énergétique d’une maison

Voici un tableau répertoriant pour chaque catégorie les meilleurs isolants thermiques sur le marché pour réussir sa rénovation énergétique.

IsolantsConductivité thermique (W/m.K.)
Les isolants rapportés
Mousse de polyuréthane0,022 à 0,027 W/m.K.
Polystyrène extrudé (XPS)0,029 à 0,037 W/m.K.
Polystyrène expansé (PSE)0,032 à 0,038 W/m.K.
Les isolants minéraux
Laine de verre0,030 à 0,040 W/m.K.
Laine de roche0,032 à 0,040 W/m.K.
Les isolants végétaux et animaux
Liège expansé0,032 à 0,045 W/m.K.
Plumes de canard0,033 à 0,042 W/m.K.
Laine de mouton0,035 à 0,042 W/m.K.
Ouate de cellulose0,035 à 0,045 W/m.K.
Fibres de bois0,035 à 0,049 W/m.K.
Lin0,037 à 0,038 W/m.K.
Laine de coton0,037 à 0,040 W/m.K.
Chanvre0,039 à 0,042 W/m.K.
Laine de bois0,040 à 0,050 W/m.K.

En savoir plus sur les passoires thermiques et les travaux de rénovation thermique :